1

Pourquoi la vie de couple a-t-elle autant changé à travers le temps?

Il n’est forcement intéressent de comparer une vie de couple idéale au film JEUX D’ENFANT comme point de référence.
Mais intéressent ce pendant de se poser la question, quels changements ont été apporté au fil du temps pour qu’il y ait autant de changement et d’incertitudes?
Partager le quotidien à deux et construire un foyer se conçoit de manière différente selon les individus et par ailleurs, selon les époques, les cultures et les normes qui s’y rapportent. Si l’engagement dans la vie de couple concerne la plupart des personnes, la manière de s’engager varie.
Il fut un temps où le mariage semblait être le moyen ultime de concrétiser et d’officialiser une relation de couple… Première étape avant de faire un enfant et de construire une maison. Aujourd’hui, il semble moins privilégié. Serait-ce parceque le temps nous manque ou même parcequ’on peut vivre sans tout en étant heureux? Il va de soi que certaines valeurs normatives ont influencé et influencent toujours la manière de s’engager et de construire le lien conjugal. Néanmoins, ces valeurs et principes évoluent au même rythme que la société évolue. Loin de penser que ces moyens sont totalement désinvestis, ils n’ont peut-être plus la même signification.
L’évolution que subit la société occidentale, et nous parlons bien simplement de la vie en Occident! Depuis la nuit des temps, implique dès lors que les choses bougent, que les aspirations changent, que les possibilités offertes aux individus s’amplifient de la sorte que de nouvelles formes d’engagement, de nouvelles manières d’entrer en relation et de construire une vie de couple s’ouvrent. On pourrait se demander: Entre hier et aujourd’hui, quels changements se sont opérés ? Comment les individus s’engagent dans leur vie de couple ? ou encore  Quelles possibilités sont offertes aux individus ? Quelles sont les valeurs qui fondent l’engagement ?
Nos modes d’être et de faire, nos cadres mentaux ne changent pas du tout au même rythme. Si l’on gratte, on peut retrouver des bribes de valeurs issues des cadres mentaux traditionnels, cadres qui ont des millénaires d’existence. Les rapports homme-femme, la figure emblématique du père,… en sont les exemples les plus flagrants. Qui se souvient que jusqu’à la guerre 14-18, le père avait le droit de faire emprisonner ses enfants sur simple demande au Procureur du Roi, plus grand monde et pourtant cela ne remonte à moins d’un siècle.
Entre 1750 et 2000, la société a subi une superposition de changements, qui font que la transition entre ces deux siècles, transforme radicalement notre société. Entre révolution industrielle et révolution agricole, des changements au sein de la société ont opérés. À partir du moment où les individus disposent de plus de richesses et de nourriture. Puis une révolution démographique s’installe, les populations se déplacent, des millions de paysans de la campagne migrent vers la ville.
En 1800, 10% de la population européenne habitait en ville alors qu’en 2000, environ 25% vivait encore à la campagne. Cette transformation a eu des conséquences sociales époustouflantes. En effet quand l’individu vit à la campagne, il a un contact direct avec la nature mais il vit dans une société pauvre et en pénurie.Est-ce le cas encore aujourd’hui? Dès lors, pour survivre l’individu avait besoin de la communauté, de la solidarité familiale et collective. Maintenant nous avons les applications mobiles le contact humain n’efface petit à petit ! Mais revenons en à notre sujet je faisais juste une petite apporté. Donc pour la population vivant dans la campagne, le revers de ce besoin de la communauté est le contrôle de la communauté sur ses membres même dans des aspects privés de la vie tels que la vie de couple. Enfin, la société occidentale a subi une révolution culturelle et politique marquée par l’avènement de la démocratie, impliquant l’accès au pouvoir d’une classe sociale, la bourgeoisie. La bourgeoisie en tant que nouvelle classe montante et dominante va vouloir le pouvoir économique, politique et surtout culturel, autrefois détenu par la noblesse. Le pouvoir culturel de la bourgeoisie va lui permettre d’imposer ses propres valeurs qui diffèrent fondamentalement de la noblesse telles que la famille, le travail et nouvellement le bonheur. La recherche du bonheur va devenir l’objectif principal à atteindre. Attention, cela ne signifie pas que les individus n’étaient pas heureux mais, tout simplement qu’auparavant, le bonheur n’était pas un sujet de conversation ni même un sujet d’engagement.
En sommes la quête de la recherche du bonheur est une raison flagrante de l’évolution des couples.
Bienvenue dans l’aire de l’individualisme !

thomas

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *