Dans l’Antiquité, on n’avait pas coutume de monter une gamme (do-ré-mi-fa-sol-la-si-do). Pour faire honneur aux dieux, on devait plutôt la descendre. Ainsi, la grande majorité des pièces musicales de cette époque avaient une mélodie descendante (do-si-la-sol-fa-mi-ré-do) ou circulaire (avec quelques notes qui se répètent).

Posted by | View Post | View Group