L’allumette de sûreté a fait son apparition beaucoup de temps après la première allumette. Elle fut inventée pour contrer l’allumage automatique. Auparavant, les allumettes étaient dangereuses, car elles pouvaient s’allumer n’importe quand. Un simple frottement contre un pantalon pouvait mener à leur allumage. De nos jours, les allumettes de sûreté ont besoin d’être accompagnées de leur grattoir pour qu’une série de réactions mène à l’allumage. Sur le bout de l’allumette, on retrouve de la poudre de verre et du phosphore rouge tandis que sur le grattoir on retrouve du sulfure d’antimoine, du dioxyde de manganèse et du chlorate de potassium. En frottant l’allumette contre le grattoir, on transforme le phosphore rouge en phosphore blanc. S’ensuit alors une chaîne de réactions chimiques qui feront s’enflammer l’allumette. Pas si simple le petit bout de bois!

Posted by | View Post | View Group