0

La différence entre le botox et l’acide hyaluronique

face

Quelle est la différence entre le botox et l’acide hyaluronique ? Une question de plus en plus posée par les personnes intéressées par ce type d’injections.

 

Différentes mécanismes d’action

Le botox est un relaxant musculaire qui neutralise les muscles responsables des rides d’expression. C’est une toxine qui inhibe la production d’acétylcholine, et paralyse donc les nerfs responsables des rides d’expression.

Quant à l’acide hyaluronique, c’est un produit qui comble les rides en apportant du volume directement sur la zone ciblée. Cet acide se mêle à l’acide hyaluronique déjà présent dans notre corps pour lui redonner son volume initial.

 

L’effet des deux produits

Si vous voulez maintenir les effets du botox, il est indispensable de réitérer les injections après 6 mois. Pour l’acide hyaluronique, les effets durent jusqu’à deux ans et parfois plus, selon le produit utilisé et l’expertise du spécialiste. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de consulter un excellent médecin esthétique à Lille !

 

Différentes zones d’injection

Le botox est injecté par le spécialiste directement dans le muscle, tandis que l’acide hyaluronique est injecté au cœur de la ride, au niveau du territoire graisseux sous-cutané.

 

Des méthodes qui ne traitent pas les mêmes types de rides

En général, les spécialistes recommandent le botox pour le haut du visage. C’est une injection qui traite les rides d’expression suscitées par la contraction des muscles de la partie haute du visage.

Quant à l’acide hyaluronique, il concerne assez souvent le bas du visage. C’est un produit qui comble les silons naso-géniens, redessine l’ovale du visage, redonne du volume aux pommettes, estompe les fines ridules autour de la bouche, redessine un menton, etc. Les spécialistes l’utilisent également pour traiter certains types de cernes, ou encore pour améliorer la qualité et l’hydratation de la peau de leurs patients.

A noter que le choix du type de l’injection dépend du diagnostic et du souhait du patient.

thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *