1

Comment estimer la qualité de l'aire?

Prenons l’indice français qui est l’indice Atmo
atmo-girafes
Ce dernier est un chiffre permettant de connaître tout les jours la qualité de l’air des grandes agglomérations françaises !

L’indice Atmo concerne toutes les grandes agglomérations françaises de plus de 100 000 habitants. C’est un chiffre allant de 1 à 10 associé à un qualificatif (de très bon à très mauvais). Cet indice et son mode de calcul actuels sont précisément définis au niveau national par l’arrêté du Ministère de l’Environnement du 22 juillet 2004 modifié par l’arrêté du 21 décembre 2011. Il est diffusé par Airparif depuis 1995 pour l’agglomération parisienne et a remplacé l’information quotidienne diffusée depuis 1992.

Atmo est déterminé à partir des niveaux de pollution mesurés au cours de la journée par les stations de fond, caractéristiques de la pollution générale de l’agglomération. Mais il ne prend pas en compte les stations de mesure le long du trafic. Il intègre les principaux polluants atmosphériques, traceurs des activités de transport, urbaines et industrielles :

  • Les poussières (liées au transport, au chauffage et aux activités industrielles, mais aussi aux réactions chimiques dans l’atmosphère et aux transferts de pollution sur de grandes distances).
  • Le dioxyde d’azote (lié aux transports, aux activités de combustion et de chauffage).
  • L’ozone (polluant secondaire issu principalement des transports et de l’utilisation des solvants et des hydrocarbures).
  • Le dioxyde de soufre (d’origine industrielle).

A chaque niveau correspond un chiffre de 1 à 10, une couleur (vert, orange et rouge) et un qualificatif (de très bon à très mauvais).

Méthode de calcul :

Pour chaque polluant un sous-indice est calculé.

Il faut savoir que chaque sous-indice est déterminé chaque jour à partir d’une moyenne des niveaux du polluant considéré sur l’ensemble des stations retenues.
Pour les particules, on prend la concentration moyenne journalière sur chaque site. Pour le dioxyde de soufre, le dioxyde d’azote et l’ozone, c’est la concentration maximale horaire du jour qui est relevée sur chaque site. C’est le sous-indice maximal qui est choisi comme indice Atmo final caractérisant le qualité de l’air globale de la journée considérée.

Méthode alternative pour les particuliers ainsi que les scientifiques en herbe : 

371c8d0ac1f07a5b332f8b413cc90ee6_large

Ce petit boitier vous permettra via l’application mobile associée de connaître la qualité de l’aire à l’endroit où vous vous trouvez.

thomas

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *